Rechercher une histoire


#1145
124 vues, modifiée 2 fois.
Les rues se sont vidées /prise de conscience du danger/ Je reste seul dans mon appartement Je n'écrase plus les mouches Elles me portent compagnie désormais Je pense aux migrants Aux sans-abris Qui n'ont pas de "chez soi" Qui n'ont pas compris J'aimerais les accueillir J'aimerais leur expliquer Mais il m'est interdit De sortir pour les aider J'espère que ce fléau les ...


Lire plus...
#1152
82 vues, modifiée 0 fois.
/// Poème confiné - Part. 1


Les rues se sont vidées
/prise de conscience du danger/

Je reste seul dans mon appartement
Je n'écrase plus les mouches
Elles me portent compagnie désormais

Je pense aux migrants
Aux sans-abris
Qui n'ont pas de "chez soi"
Qui n'ont pas compris

J'aimerais les accueillir
J'aimerais leur expliquer
Mais il m'est interdit
De sortir pour les aider

J'espère que ce fléau les épargnera

Je pense à ceux et celles
Qui n'ont pas le choix
Qui travaillent
Pour me nourrir
Pour me soigner
Pour que j'aie de l'électricité
Je pense à ceux et celles
Qui gardent leurs enfants

Je pense à elles
Je pense à eux
Et je ne peux faire que ça

Alors ce soir
À 20h
J'irai sur mon balcon
Et j'applaudirai à en pleurer d'espoir

Parce que je crois en un monde meilleur

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

/// Poème confiné - Part. 2

Les rues se sont vidées
Prise de conscience du danger

Je reste seul dans mon appartement, seul

Je fais des pompes, seul
Je m'informe sur la pandémie, seul
Je tente d'écrire, seul
Je reste là
Je reste ainsi
Seul, décousu
Le fil des jours a été sectionné

Une fois sur quatre, je suis mobilisé
Pour l'accueil des enfants du personnel soignant
Avec tous les gestes-barrières
Comportements scellés au quotidien
La peur utilisée à bon escient
Mais qui n'est jamais drôle à vivre

Le reste du temps, seul
Je lutte contre l'apathie
J'ai peur pour untel et untel
Pour les populations à risque
J'ai de la peine pour tous ceux
Qui doivent subir les pires conséquences de tout ce merdier
J'ai peur pour mon pays
Pour les jours qui suivront après ce jamais-vu

Alors ce soir, à 20h
J'allume une bougie
Et je nous fais la promesse
D'être de ceux qui porteront l'espoir

Parce qu'il faut croire en un monde meilleur.
Signaler un abus