Rechercher une histoire


#215
1388 vues, modifiée 348 fois.
ESPACE DISPONIBLE POUR ..... ...


Lire plus...
#778
104 vues, modifiée 0 fois.
C’est l’histoire d’un mec, mais vous la connaissez déjà. Il marche dans la rue le mec, il a peut-être une casquette, ou un parapluie, voire les deux.
Il traîne dans des trucs. Des bars, des projets somptueux, des affaires louches. Rien à cirer, on va dealer la drogue et le salut dans les rues de l’oubli, trafiquer le système D, squatter les ruines abandonnées par la commune. Déchets cramés de la poubelle vandalisée. Sol asphyxiée par les pelures de l’homme changé en numéro.
Bref, direction le square des aveugles sourds et muets. L’électricité, on la prend. La manche, on la tape. La décharge, on la pille. C’est comme ça qu’on vit chez ce mec. Ce mec qui n’habite nulle part. Peut-être derrière ce caniveau, dans cet immeuble, ou à l’ombre froide d’un vieux platane.
Quelqu’un voulait voir tout le monde debout.
Quelqu’un voulait tous les cœurs dans l’unité.
Quelqu’un d’autre veut y croire.
Les quartiers étaient en fête. Les bergeries étaient pleines de chansons.
Il s’agirait de reproduire les allégresses d’antan, sans répéter les sacrifices ou les guerres, les barbaries et les crimes étalés au fil de l’Histoire.
Il s’agirait de répéter le chant sans reproduire l’horreur.
Il y aurait ce mec dont vous connaîtriez l’histoire pas banale.
L’on vivrait de telle ou telle façon, un jour ou une nuit comme dirait l’autre, le grand soir y serait parvenu, déjà, dans le creux du matin.
À marcher dans la rue, en mode de survie.
À marcher le long des steppes de l’homme alarmé.
À lutter sans relâche, s’en remettre à la route, en effectuant ses choix.

(Extrait de l’ouvrage collectif PAROLES AUX QUATRE VENTS)

Signaler un abus